Le salaire Suisse entre mythes et réalités.  Nombreux sont les futurs frontaliers à s’interroger sur leur futur niveau de salaire. Quel montant de salaire annuel négocier ?  Quel salaire moyen par branche ou secteur d’activité ? Comment négocier son salaire Suisse ? nous allons tenter dans cet article de répondre à vos différentes interrogations.

 Le salaire Suisse

La question du salaire en Suisse et pour de nombreux frontaliers ou futurs frontaliers un centre d’intérêt majeur.  Peut-on d’ailleurs parler de salaire Suisse où devons-nous parler de salaire par canton et par branche professionnelle ?  C’est une source autant de motivation que de stress pour deux nombres futurs frontaliers que nous accompagnons. En effet si le salaire Suisse est souvent bien plus avantageux que le français,  le modèle n’est absolument pas comparable. Pour faire simple, la Suisse dispose d’un modèle à l’américaine. C’est au salarié de cotiser pour sa retraite et son assurance maladie. Le coût de la vie est aussi largement plus cher en Suisse,  les frontaliers doivent aussi anticiper d’importants frais de déplacement.

En Suisse le salaire moyen brut annuel est d’environ 80 000 francs.  Il s’agit là d’une moyenne tous secteurs d’activité, toutes qualifications et tous cantons englobés. Pour vous donner une idée,  une personne sans qualification dans le secteur de la construction peut espérer toucher environ 4100 francs suisse brut à Genève,  ou 3500 francs pour un poste de service en hôtellerie restauration. 

devenir frontalier

Le cas des frontaliers

En Suisse les travailleurs étrangers titulaires d’un permis de travail sont en général moins bien rémunéré. Sauf certains secteurs d’activité en manque de  mains d’oeuvre ou de compétences particulières et rares. Le salaire moyen annuel brut d’un travailleur frontalier en Suisse titulaire d’un permis G est d’environ 72 000  francs suisses. En règle générale le salaire d’un frontalier et 10 à 15 % moins élevé que celui d’un Suisse.

C’est pour cette raison et pour faire face à un manque de personnel qualifié que de nombreuses entreprises helvétiques font appelle à des travailleurs français. Sur des Postes à hautes qualifications on constate souvent que les étrangers sont légèrement mieux payés que les Suisses,  environ 5 %.

Les différences de salaires en Suisse en fonction des cantons

Il existe d’importantes différences de salaires en Suisse d’un canton à l’autre. Les cantons de Bâle-Ville et de Bâle-Campagne  ainsi que la région de Zurich disposent des rémunérations les plus élevées. A l’inverse le Tessin est le canton suisse au plus faible salaire moyen. 

La négociation du salaire pour le frontalier Suisse

devenir frontalier

 De nombreuses éléments  peuvent influer sur votre niveau de rémunération en Suisse. Un recruteur, si il s’aperçoit de votre manque de connaissance du marché suisse aura plus facilement tendance vous proposer un salaire faible. Ainsi,  il est primordial de préparer au préalable votre entretien. Vous devez vous informer des salaires moyens pratiqués dans votre canton est votre secteur d’activité. Notamment en consultant cette étude du cabinet de recrutement Michael Page (disponible ICI). D’une façon plus large, un CV et une démarche de candidature respectant parfaitement les normes Helvétiques est synonyme d’une bonne préparation et d’une bonne connaissance de la Suisse. C’est pour vous le meilleur levier de négociation pour justifier à votre employeur un salaire le plus proche possible celui d’un citoyen suisse.

Devenirfrontalier.com vous donne  une multitude de conseils gratuits  pour optimiser votre candidature. Nous offrons aussi la possibilité à quelques candidats de bénéficier d’accompagnements premiums payants ( correction de CV, préparation d’entretien, coaching, etc…). L’accompagnement premium permet aux candidats de disposer d’une expertise  solide et ainsi de maximiser leur employabilité et leur future rémunération. Vous pouvez découvrir l’ensemble de nos offres en cliquant ici.

devenir frontalier