Vous voulez devenir Frontalier en Suisse ? C’est une excellente idée, vos revenus vont largement augmenter, votre qualité de vie aussi et vous ne reviendrez pas de si tôt en arrière.Le nombre de personnes qui souhaitent devenir frontalier est énorme mais combien passent à l’acte ? 5% peut être 10% au maximum. Deux raisons à cette différence entre vouloir et pouvoir :

  • Une bonne partie d’entres-eux ne passe jamais le cap… Ils préfèrent continuer à rêver à un avenir meilleur sans pour autant faire le pas et doubler au minimum leur salaire.
  • Une autre partie fait le grand saut, mais complètement à l’arrache ! La Suisse n’est pas une province française… Les codes, les termes, les habitudes sont différentes. A vous de les respecter, d’abord car vous êtes bien élevé =) , ensuite car c’est le meilleur moyen de montrer votre intelligence et votre motivation

Si vous êtes sur cet article de blog, c’est déjà le premier pas ! Vous êtes conscient que les codes sont totalement différents et vous êtes suffisamment motivé pour passer du temps à vous préparer. Bref, vous avez déjà parcouru 50% du trajet, félicitations ! Pour vous accompagner dans cette démarche je vous propose un ebook (disponible ici) afin de vous forger une culture générale minimum sur la Suisse.

La première chose à bien intégrer dans votre CV pour la Suisse, c’est que la Suisse est un pays étranger ! Le recruteur ne connait pas forcement la France, ces entreprises, ces formations, etc… Nous ne sommes pas des américains mal élevés, nous ne nous comportons pas comme des envahisseurs tout puissant et plus malin que l’ensemble des suisses réunit… Vous devez aider et accompagner le recruteur dans sa compréhension de votre profil, de vos expériences et de votre parcoure ! C’est votre intérêt de lui faciliter le travail ! Vous devez donc éviter les acronymes, BEP => Brevet Education Professionnel, BTP => Bâtiment Travaux Publique, etc…

Les éléments clés et obligatoire de votre CV Suisse pour devenir Frontalier :

  • Votre NOM puis votre Prénom, le nom en Majuscule.
  • Votre adresse, avec votre pays (la France…) bien spécifié, par exemple : 74250 VIUZ-EN-SALLAZ France
  • Votre numéro de téléphone avec l’indicatif +33
  • Une photo, de bonne qualité, professionnel, en noir et blanc.
  • Une brève présentation : en quelques mots décrivez-vous et le poste que vous recherchez. Exemple : Coiffeuse diplômée et expérimentée depuis plus de 10 ans, je cherche un poste de coiffeuse polyvalente pour continuer à développer mon expertise.
  • Vos expériences professionnelles passés : Une fois de plus, vous êtes à l’étranger, vous devez rendre claire votre CV. Les noms de postes sont peut-être différents en Suisse. Donnez toujours le secteur d’activité, par exemple : Alpes construction, entreprise de maçonnerie générale. Essayez d’indiquer aussi le nombre de salariés et le chiffre d’affaire.
  • Vos diplômes : Toujours la même problématique, les diplômes ne sont pas les même en Suisse… Essayez dans la mesure du possible de connaître l’équivalent de votre diplôme en Suisse et notez-le sur votre CV.
  • Les langues et connaissances informatiques : La maîtrise de plusieurs langues est un atout majeur ! Toutefois, ne mentez jamais sur vos capacités, vous serez vite démasqué ! Détaillez au mieux vos niveaux de connaissances linguistiques et informatiques. Mettez bien en valeur les niveaux de langue, en haut du CV.
  • Le permis de conduire : On parle de permis de conduire voiture en Suisse et non de permis B
  • Les loisirs : Inutile d’évoquer des loisirs sans rapport et valeur ajouté pour votre recherche de job.

Outre cela trois éléments très importants pour votre CV Suisse :

  • En Suisse votre CV peut faire deux pages : raison de plus pour bien détailler votre expérience.
  • Votre CV ne doit comporter zéro faute ! Si vous n’êtes pas sur de votre orthographe faites-vous relire, ou utiliser mes services pour un CV parfait.
  • Soyez présent sur internet au minimum sur LinkedIn avec un profil béton ! Idem, si vous n’avez pas de facilités avec le web, demandez à vos proche, ou demandez-moi ! Aujourd’hui les recruteurs vérifient à 70% les recruteurs vérifient votre présence sur internet, n(oubliez pas de nettoyer votre profil Facebook.

Les petits plus dans votre CV  pour travailler en Suisse et devenir Frontalier  :

  • Ne mentez JAMAIS, que ce soit sur votre expérience ou votre adresse… Certains petits malins mentent sur leur adresse en donnant une adresse Suisse (chez un ami ou autre…). Vous allez vous faire vite démasquer et le lien de confiance avec les recruteurs sera rompu.
  • Les recruteurs Suisses adorent les documents justificatifs alors préparez des copies de vos diplômes, lettre de recommandation, etc…

Avant dernier point, et non des moindres pour devenir Frontalier !

Réussir votre Cv est le premier point, le second sera de réussir votre entretien d’embauche et votre période d’essai. C’est à ce moment là que vous allez devoir combler le faussé culturel qui nous sépare du peuple Suisse. Les recruteurs sont très vigilants sur la connaissance des frontaliers du système et de la culture Suisse. Pour vous aider à appréhender les connaissances de base sur la Suisse, j’ai écrit l’ebook ” comprendre la Suisse” disponible ici.

L’idée est de vous fournir rapidement et simplement un certain nombres d’éléments comme le système politique, d’éducation, d’assurance privé etc… Idéal pour le future résident en Suisse ou le travailleur frontalier.

N’hésitez pas a me donner vos retours.

Merci !